Parler de ses désirs à l’autre

25

Parler de ses désirs à l’autre

Avant de découvrir comment parler de ses désirs à l’autre, il est intéressant de poser réfléchir à quelques notions sur le désir.

Qu’est ce que le désir ?

Le désir est différent de l’amour. On peut aimer sans désirer. On peut désirer sans aimer.  Désir : desideratum = manquer d’un astre. Il faut qu’il y ait du manque car cela entraîne de la dynamique. C’est à dire que quelque chose nous mobilise, nous met en mouvement (imaginaire ou réel).

Il s’inscrit dans le temps et dans une double dynamique. Désirer, c’est à la fois vouloir l’objet convoité et à la fois différer le moment où l’on va le posséder. Cela permet de continuer de le désirer.
C’est ainsi que l’on peut dire que le désir se nourrit de l’imaginaire.

 

Le désir est-il constant ?

Le désir fluctue tout au long de la vie. Il connait des hausses, des baisses et des orientations variées. Le désir est vivant et signe de bonne santé !

Comment entretenir le désir ? 

Le désir, sous toutes ses formes, se travaille. Il s’enrichit de ce que chacun va vivre à l’extérieur du couple (sexuel ou non, imaginaire ou réel). Par conséquent de ce que chacun va remettre dans le couple.

Parler de ses désirs à l’autre ?

Parfois il peut sembler difficile de parler à l’autre. Des croyances ou peurs peuvent bloquer (peur de choquer, peur d’être ridicule, difficultés à accepter ses propres désirs..)
Il est important de prendre le temps pour soi de formaliser ses désirs et voir quel regard on porte sur eux. S’autoriser à avoir des désirs, à se les exprimer et les assumer est déjà une étape vers une sexualité épanouie.
Cela permet de mieux se comprendre et pouvoir guider son/sa partenaire. Votre partenaire ne peut pas deviner votre mode d’emploi. En revanche, il/elle est certainement désireux de savoir ce qui vous fait vibrer.

Le désir de l’autre ?

Une relation se construit à deux. Ce qui veut dire qu’il y a deux désirs dans l’histoire d’un couple. Il est nécessaire de respecter le désir de l’autre. C’est pourquoi il faut une attitude ouverte et bienveillante. En effet, l’autre prend le risque de se montrer vulnérable en confiant ses désirs. La clé est une bonne communication.  

Concrètement, comment faire ?
Créez un espace de discussion agréable, peut être après avoir partagé un moment plaisant ensemble.

Posez des questions à votre partenaire sur ses goûts, ses envies.
Intéressez-vous à lui/elle avec douceur et ouverture d’esprit.
Proposez-lui d’essayer une position, une caresse ou une pratique différente. Parlez de vous.
Parfois, visionner un film/ lire un article peut permettre d’amorcer le sujet de manière plus distanciée.

Dans le feu de l’action ? 

Murmurez lui à l’oreille combien vous adorez ce qu’il/elle vous fait.
Indiquez-lui avec votre main le rythme, le placement, le mouvement. Guidez-le/la.
Montrez-lui votre plaisir (regards, gémissements, mots, mouvements.. ). Il ne s’agit pas de donner une représentation mais simplement d’exprimer le plaisir de cette rencontre.

En cas de refus

Ne vous sentez pas rejeté/e.
Si vous êtes déjà en discussion, questionnez avec tact si des freins semblent bloquer.
Si vous êtes dans le feu de l’action, revenez sur ce qui lui plaisait et voyez plus tard, si vous pouvez aborder ce sujet.

L’espace thérapeutique peut être cet espace de dialogue entre les partenaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici